Antiquité

Repentir (1) : Dissection

Capture d’écran 2014-09-24 à 10.52.24

Tome 1 Planche 11 : Première version

Capture d’écran 2014-09-24 à 11.11.29

Tome 1 Planche 11 : Version définitive

Le laboratoire d’Aiétès est inspiré des cabinets des alchimistes de la Renaissance. Dans une première version, Nancy Peña a représenté du sang ruisselant de l’incision pratiquée par Aiétès sur le cadavre et s’écoulant par la rigole d’évacuation de la table de dissection. Puis on s’est rendu compte qu’un cadavre ne saigne pas. On a donc choisi de supprimer le sang pour une version moins spectaculaire, mais plus réaliste.

Les étapes de l’élaboration de la couverture

1 –  Médée en pied

01 - couv-medee

Essai 1

2 – Médée en gros plan

02 - couv-medee2

Essai 2

3 –  Médée en plan moyen. Option finalement retenue.

Essai 3 : Médée en plan moyen

Essai 3

4 – Rajout d’éléments signifiants : les feuilles qui volent au vent pour rappeler les courses de Médée dans la nature ; la chouette, allusion à ses opérations de sorcellerie ; le couteau avec lequel Médée coupe les herbes et sacrifie les bêtes.

04 - couv3-medee-2

5 – On opte finalement pour un fond de tonalité violette suggérant une ambiance nocturne, avec un damier où alternent le motif du soleil et celui d’Hécate.

05 - couvdef-medee-coul

6 – Sur la couverture définitive, on a rajouté du sang sur les mains et le couteau de Médée, et de légères marques de griffures sur ses bras.

06 - couvmedeedef_centree_5mm[1]-2